Comment limiter le dégât de la Dermatophilose du cheval

Comment limiter le dégât de la Dermatophilose du cheval

Vous avez un cheval. Et vous avez remarqué des marques inhabituelles sur la peau de votre cheval. A cet effet, vous êtes inquiets de la baisse de performance de votre cheval. Ce genre de problème peut affecter votre cheval, si vous ne prêtez pas attention. Maintenant, découvrons ensemble les principaux symptômes et signes pour détecter cette maladie. Comme quoi vous allez pouvoir limiter l’exposition de votre cheval à la dermatophilose et prévenir cette maladie en comprenant ses origines.

Symptômes

Connue sous le nom « la gale de boue de cheval », il s’agit d’un problème cutané fréquent qui peut affecter généralement les membres des chevaux de tout âge et de toutes races. Une simple irritation au départ au niveau de la peau fine du pli peut devenir des crevasses et des croûtes épaisses ou des plaies. Dans les stades les plus avancés, le cheval boite et souffre de malaise et de douleurs.

Origines

L’humidité est la source principale de la dermatophilose. Mais, il faut faire attention, un fort coup de soleil estival peut causer aussi la gale de boue à votre cheval, ses robes à peau s’épaississent et laissent finalement des aires dépilées. Sa peau est dépigmentée et photosensible. Les mouches et les tiques sont également des sources de dissémination de cette maladie. Le sable peut provoquer aussi des lésions de l’épiderme à votre cheval par frottements répétitifs lorsqu’il se déplace.

Mesures à prendre

Il est recommandé de faire rentrer votre cheval dans son box pendant un temps pluvieux. Après chaque douche, il faut bien sécher votre cheval. Il faut bien entretenir régulièrement la litière. Le contrôle de l’humidité du pré est primordial avant de sortir votre cheval. La bonne hygiène et la bonne alimentation sont les meilleures préventions de contamination et d’infection.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *